PAKISTAN. Sur les routes du Punjab, #Islamabad-Istanbul

Nous sommes partis le 18 mars d’Islamabad, en route pour Istanbul. Parfois nous croisons de drôles de convois.

Sur les routes du Punjab, Pakistan, 18/03/2014 © Sylvie Lasserre

Sur les routes du Punjab, Pakistan, 18/03/2014 © Sylvie Lasserre

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Voyage au pays de l’horreur : violences domestiques au Punjab

Vendredi 5 avril 2013

C’est un fait divers comme on en lit malheureusement trop souvent dans les médias pakistanais : « Man chops wife’s nose, lips off » (un homme coupe le nez et les lèvres de sa femme).

Mercredi soir, le destin de Zubaida Bibi, mère de neuf enfants, a basculé. Elle était partie avec son mari couper du fourrage sur les rives de l’Hindus. Ce n’est que plus tard qu’on l’a retrouvée baignant dans une marre de sang. Il lui avait coupé le nez, les lèvres, brisé les jambes et une main à coups de bâton avant de prendre la fuite. Le mobile ? On l’ignore mais sans doute la soupçonnait-il de relations extra-conjugales. En effet, selon des locaux, ce genre de châtiment pour les épouses présumées infidèles se développerait dans la région de Bahawalpur (Punjab) où s’est déroulé le drame. Les femmes de l’entourage n’ont pas voulu parler par peur, et sous la pression des hommes de la famille.

La jeune femme a été transportée à l’hôpital par des riverains : Man cuts off wife’s nose, lips in Bahawalpur.

Ce genre d’attrocité sur des épouses survient régulièrement au Pakistan, mais affecte surtout le Punjab. Inutile d’en faire la liste exhaustive, les cas sont nombreux, mais en voici quelques uns : Man chops off wife’s nose, lips in Karkana,    Man cuts off wife’s nose and ears, strangles baby for ‘honour’, …

Mais l’horreur qui frappa Zahida Parveen, 30 ans, est inénarrable, je vous laisse le soin de lire vous-même : Honor violence in Pakistan

Cependant des hommes aussi sont frappés de ces actes de violence inouïe.  Récemment, un barbier fut attrocement mutilé par le mari, aidé de sept complices, de celle avec qui il avait supposément des relations extra-conjugales : Barber has eyes, lips, tongue mutilated over illicit relationship.

Une question se pose : quelle est l’origine de cette violence très spécifique ?

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]