Les Kalash coupés du monde ont besoin d’aide : Inondations

Mardi 11 août 2015

Image-1 (6

De mémoire d’homme, jamais on n’avait vu de telles inondations et crues dévastatrices. Les routes avalées par endroits, les maisons emportées, les champs dévastés… La vallée de Chitral au nord ouest du Pakistan, pays montagneux et escarpé de l’Hindu Kush, connaît une véritable catastrophe. A l’heure où j’écris ces lignes, on dénombre 32 morts, dont des enfants, plus de 500 maisons emportées et 1000 maisons endommagées. 54% des récoltes détruites de manière irréparable, le bétail décimé…

Image-1 (7

Les routes totalement coupées en 38 différents points, 27 ponts sur les axes principaux détruits, coupant du monde plus de la moitié des habitants, c’est-à-dire sans eau, sans nourriture.

Image-1 (2)

Lire : Chitral witnessed the worse flooding

La situation est particulièrement préoccupante au nord de la ville de Chitral et dans les vallées habitées par les Kalash, un des derniers peuple païen. La solidarité se met en place mais il faut des fonds pour acheter les vivres.

Femmes Kalash attendant les secours

Femmes Kalash attendant les secours

La seule façon de les atteindre pour leur porter secours est à dos d’âne. 900 Kalash de la vallée de Bumburet et 600 dans la vallée de Rumbur.

Image-1

Une excellente initiative, locale, est en cours, sans frais de dossier, ni salaires exorbitants puisqu’elle est menée par des bénévoles du cru. Mais ils n’ont pu secourir que 100 familles et ont besoin de plus de fonds.

Image-9

Chers lecteurs de France, si vous aussi souhaitez aider à acheter quelques sacs de riz ou de blé pour les Kalash, veuillez me contacter, je vous transmettrai les coordonnées des personnes à contacter. Merci pour eux !

Image-1 (2)8

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]