Les abricotiers en fleurs. Ouzbékistan #Sevara

Nostalgie de l’Ouzbékistan tel que je l’aime.

Orik gullaganda : les abricotiers en fleurs, par Sevara Nazarkhan.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Sevara Nazarkhan, chanteuse ouzbèke francophile à la voix d’or

Dimanche 11 août 2013

Allez, un peu de détente en ce dimanche et ces temps difficiles pour les habitants des pays musulmans ravagés par les guerres et le terrorisme !

On la savait très douée, si ce n’est la plus douée des chanteuses de variété en Ouzbékistan et même au-delà.

La très grande Sevara Nazarkhan – que j’ai déjà eu la chance de voir en live 🙂 – s’est surpassée dans cette interprétation d’une chanson française intitulée « Je t’aime » (même si je la préfère quand elle chante en ouzbek).

Elle est aussi une magnifique interprète. Je vous laisse juges :

Sevara Nazarkhan est née dans la vallée de Ferghana en 1978, dans une famille de musiciens. Elle commence sa carrière comme joueuse de dutar (du tar : deux cordes) dans l’ensemble de la télévision nationale et entame une carrière solo en 2000. Elle se fait remarquer en 2003 pour son album Yol Bolsin, produit par le français Hector Zazou aujourd’hui disparu, qui est acclamé par la critique.

A la suite de cela elle entreprend une tournée en Europe et en Asie, est remarquée par Peter Gabriel et reçoit la même année le prix de la meilleure artiste asiatique de la « BBC Radio 3 World Music ».

Une de ses chansons que j’affectionne partiulièrement : Yor-Yor, chanson traditionnelle d’Ouzbékistan chantée lors des mariages et revisitée par Sevara Nazarkhan :

Sa discographie :

Un extrait de son avant-dernier album, Sen (toi), « Erkalab » :

Dans son dernier album, Tortadur, elle renoue avec la musique traditionnelle.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

De l’incroyable essor de la variété ouzbèke… Et de Sevara Nazarhan en particulier

sevara-1.1234714228.jpg

Sevara Nazarhan est sans doute la chanteuse de variété ouzbèke la plus célèbre en Occident, voire la seule. Et encore, tout est relatif, je ne suis pas certaine que vous soyez nombreux à avoir entendu parler d’elle 😉

Sevara Nazarhan se produit même parfois en Europe ! Repérée par Peter Gabriel en 2004 quand elle remporte un « Award for World Music », elle assure la première partie d’une de ses tournées.

sevara-2.1234714250.jpgEn Ouzbékistan elle passe presque pour une excentrique. Ses tenues sans doute. Jugez par vous même, ce n’est pas flagrant. Dans la coupe de ses costumes peut-être.  

Un grand classique en Ouzbékistan : Yor yor, (mon bien-aimé) que l’on chante à tous les mariages.

J’ai eu la chance de la voir à Paris, lors d’une soirée organisée par l’ambassade d’Ouzbékistan pour la fête de l’indépendance. Cela m’avait étonnée qu’une telle star chante pour un parterre d’invités.

Un peu comme si Johnny Halliday se produisait à Tashkent, invité par l’ambassade de France pour une soirée privée 😉

Plus tard j’ai compris : en Ouzbékistan les artistes de variété sont très accessibles, facilement joignables.

Et savez-vous comment la plupart d’entre eux gagnent leur vie ?

En chantant dans les mariages.

Certains ont un planning tellement serré qu’ils se produisent deux ou trois fois par soirée.

 » Que veux-tu : ils ne gagnent rien sur la vente de leurs DVDs, tout est piraté,  » me dit un ami.  » C’est avec les mariages qu’ils gagnent leur vie.  »

sevara.1234714168.jpgAlors, le summum, c’est d’avoir Sevara Nazarhan, Yulduz Usmonova ou encore Ozodbek Nazarbekov à son mariage. Un signe extérieur de richesse.

Quoi qu’il en soit, voici ce qui explique l’essor incroyable de la variété ouzbèke en Asie centrale.

Une véritable profusion d’artistes, d’excellente qualité. Même s’ils ne sont pas richissimes, ils travaillent beaucoup, la demande est forte, ils sont nombreux.

Que l’on se trouve sur les bazars de Kashgar, de Dushanbe, d’Ashgabad, de Bichkek ou encore de Samarqand, on les entend. 

Pour un petit tour d’horizon : http://sylvielasserre.blog.lemonde.fr/category/variete-ouzbeke/

Vous pouvez également faire un tour dans la colonne de gauche à « Variété ouzbèke ».

Bonne écoute 😉

Ozoda Nursaïdova : « Yor yor » (11)

ozoda_nursaidova.1205353510.jpgRetour à la variété ouzbèke… Que dites-vous de cette version de « Yor yor » par Ozoda Nursaïdova ?

 http://www.youtube.com/watch?v=Qsse5HD_3LU&feature=related

Regardez bien le clip, il est tourné à Tashkent, une ville que j’affectionne tout particulièrement…

Pour ceux qui voudraient les paroles de « Yor-Yor », voici ce que j’ai trouvé sur le net :

   Bu soylarni soy demang,
   Yor-yor yoro-ney.
   Ko‘shkovutni boy demang,
   Yor-yor, yoron-ey!
   Qozon-tovog‘i toshdan,
   Yor-yor, yoron-ey!
   Navkarlar o‘ldi ochdan,
   Yor-yor, yoron-ey!
   Baytning oxirida hamma kulib yubordi. Davra sovimasdan navbatni Alibek oldi:
   Tegirmonu-tegirmon,
   Yor-yor, yoron-ey!
   Tevaragi temirdan,
   Yor-yor, yoron-ey!
   Ko‘shkovutlik kelinning,
   Yor-yor, yoron-ey!
   Labini kuyov simirgan,
   Yor-yor, yoron-ey!

Mais apparemment cela ne correspond pas 😉