Le saviez-vous ? Aujourd’hui c’est la journée du Cachemire…

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Dimanche 5 février 2017

Aujourd’hui, c’est la journée du Cachemire, alors que les civils continuent de « goûter » aux abus contre les droits de l’homme au Cachemire sous contrôle indien dont l’accès est refusé à Amnesty international, aux agences de L’ONU et à d’autres ONG défenseur des droits de l’homme.

Le rapport de Physicians for Human Rights sur les crimes et atrocités commises par les Forces de Sécurité indiennes sur la population civile kashmiri est édifiant : Blind to Justice: Excessive Use of Force and Attacks on Health Care in Jammu and Kashmir, India.

Et voici mon dernier papier sur le sujet : Quand l’Inde tente d’imposer le silence sur ses atrocités au Cachemire

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Quand l’Hindu Kush se réveille : plus de soixante secousses en moins de 3 mois

Lundi 18 janvier 2016

gol shafiq

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Le 26 octobre 2015, un fort séisme de magnitude 7.5 secouait l’Hindu Kush et était ressenti en Ouzbékistan, au Tadjikistan, en Afghanistan et en Inde, occasionnant près de 400 morts au Pakistan et en Afghanistan.

Depuis, selon les enregistrements de CSEM/EMSC, 58 séismes de magnitude significative, c’est-à-dire supérieure à 4, se sont succédé, affolant les habitants de Tashkent à Islamabad en passant par Dushanbe, Peshawar et Kaboul :

26/10/15 : magnitude 7.5, profondeur 207 km

26/10/15 : magnitude 4.7, profondeur 190 km

26/10/15 : magnitude 4.8, profondeur 192 km

26/10/15 : magnitude 4.0, profondeur 217 km

26/10/15 : magnitude 4.6, profondeur 192 km

26/10/15 : magnitude 4.1, profondeur 206 km

26/10/15 : magnitude 4.2, profondeur 213 km

26/10/15 : magnitude 4.5, profondeur 200 km

27/10/15 : magnitude 3.8, profondeur 191 km

27/10/15 : magnitude 4.1, profondeur 209 km

27/10/15 : magnitude 4.0, profondeur 210 km

27/10/15 : magnitude 4.2, profondeur 200 km

27/10/15 : magnitude 4.0, profondeur 196 km

27/10/15 : magnitude 4.0, profondeur 204 km

27/10/15 : magnitude 4.0, profondeur 192 km

27/10/15 : magnitude 4.7, profondeur 200 km

27/10/15 : magnitude 4.3, profondeur 201 km

28/10/15 : magnitude 4.1, profondeur 211 km

28/10/15 : magnitude 4.0, profondeur 215 km

28/10/15 : magnitude 4.5, profondeur 210 km

28/10/15 : magnitude 4.4, profondeur 196 km

28/10/15 : magnitude 4.2, profondeur 205 km

29/10/15 : magnitude 4.3, profondeur 195 km

01/01/15 : magnitude 4.2, profondeur 200 km

01/01/15 : magnitude 4.7, profondeur 204 km

01/11/15 : magnitude 4.0, profondeur 206 km

05/11/15 : magnitude 4.0, profondeur 196 km

06/11/15 : magnitude 4.2, profondeur 205 km

09/11/15 : magnitude 4.6, profondeur 183 km

15/11/15 : magnitude 4.6, profondeur 212 km

17/11/15 : magnitude 4.1, profondeur 220 km

18/11/15 : magnitude 4.3, profondeur 187 km

22/11/15 : magnitude 5.8, profondeur 95 km

23/11/15 : magnitude 4.3, profondeur 112 km

24/11/15 : magnitude 4.1, profondeur 196 km

25/11/15 : magnitude 4.0, profondeur 170 km

30/11/12 : magnitude 4.3, profondeur 120 km

02/12/15 : magnitude 4.7, profondeur 40 km

07/12/15 : magnitude 4.5, profondeur 110 km

11/12/15 : magnitude 4.1, profondeur 198 km

14/12/15 : magnitude 4.4, profondeur 209 km

14/12/15 : magnitude 4.3, profondeur 136 km

15/12/15 : magnitude 4.1, profondeur 86 km

25/12/15 : magnitude 6.3, profondeur 212 km

28/12/15 : magnitude 4.0, profondeur 192 km

28/12/15 : magnitude 4.1, profondeur 101 km

29/12/15 : magnitude 4.0, profondeur 47 km

29/12/15 : magnitude 4.4, profondeur 204 km

01/01/16 : magnitude 4.5, profondeur 205 km

02/01/16 : magnitude 5.2, profondeur 178 km

07/01/16 : magnitude 4.3, profondeur 191 km

08/01/16 : magnitude 5.1, profondeur 212 km

13/01/16 : magnitude 5.7, profondeur 237 km

13/01/16 : magnitude 4.7, profondeur 80 km

14/01/16 : magnitude 4.0, profondeur 195 km

15/01/16 : magnitude 4.2, profondeur 200 km

16/01/16 : magnitude 4.4, profondeur 200 km

17/01/16 : magnitude 4.6, profondeur 80 km

18/01/16 : magnitude 4.9, profondeur 80 km

Pour comprendre ce qui se passe : Séisme en Afghanistan : quand le continent indien fonce vers l’Eurasie.

La question est : ces secousses qui se succèdent à un rythme soutenu augurent-elles d’un méga-séisme ?

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Magnifique élan de solidarité pour les migrants !

Vendredi 4 septembre 2015

La campagne de crowdfunding pour permettre à Abdul, l’homme aux stylos bille, et sa fille Reem de démarrer une nouvelle vie a dépassé toutes les attentes : 182 483 dollars en 8 jours au lieu des 5000 dollars souhaités. 6933 personnes ont donné, soient des dons de 26 dollars en moyenne par personne.

Photo de la campagne pour Abdul et Reem. Source : Indiegogo.

Photo de la campagne pour Abdul et Reem. Source : Indiegogo.

Débordée également, la wishlist lancée sur Amazone pour les migrants de Grèce et de Calais a dû suspendre les dons momentanément, incapable de faire face à l’afflux des commandes :

« NO MORE DONATIONS FOR THE TIME BEING PLEASE We are so grateful for the incredible number of donations we’ve received so far. It really shows how big a difference we can make together. We are freezing our wishlist until we are able to cope with the quantity of donations. In the meantime much more is needed so please keep giving here http://bit.ly/​1Ezl3AT to raise funds for logistics, building and medicine supplies. Thanks! And we will we back soon with more goods for the wish list. From the #HelpCalais Team »

Les initiatives et pétitions appelant les familles à accueillir une famille de réfugiés se mutliplient un peu partout également :

https://www.change.org/p/maires-de-france-accueillez-une-famille-de-r%C3%A9fugi%C3%A9s

http://www.jrsfrance.org/jrs-france/welcome-en-france/

https://www.facebook.com/events/1481734488816658/

http://singa.fr/qui-sommes-nous/qui-sommes-nous/

Refugees Welcome International – A new culture of welcome. Worldwide.

etc.

Un peu partout, les initiatives privées de solidarité aux migrants se multiplient.

En Turquie également, l’élan de solidarité commence, pour les « migrants en partance » ou bloqués. Et c’est tant mieux car c’est certainement la meilleure façon, et la plus simple, de faire face à la crise des migrants plutôt que d’attendre les solutions lourdes, coûteuses et dépourvues d’humanité que sont en train de concocter les gouvernements…

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

#Migrants. Admirable solidarité du peuple grec

Vendredi 4 septembre 2015

Depuis dix ans, les Grecs font face admirablement aux migrants. J’ai été témoin de leur dévouement sans bornes, que ce soit à Chios, Lesbos ou Athènes. Ils n’ont jamais failli, sans aides de l’Europe, juste avec des initiatives individuelles.

Athènes, 2006. Maison d'accueil pour les jeunes migrants financée par une association de quartier. Copyright Sylvie Lasserre

Athènes, 2006. Maison d’accueil pour les jeunes migrants financée par une association de quartier. Copyright Sylvie Lasserre

J’ai même vu un jeune Irakien de seize ans ayant fui Halabja, les gazages de Sadam Hussein de 1988 ayant tué toute sa famille, être adopté par une famille de l’île de Chios sur laquelle il avait échoué par hasard. J’ai aussi rencontré un jeune Ethiopien gravement blessé à la jambe par l’hélice d’un navire des garde-côtes entièrement pris en charge par un jeune professeur d’Athènes (http://sylvielasserre.blog.lemonde.fr/…/2006_06_walid_et_l…/), etc. etc. J’ai passé une soirée mémorable à Athènes, dans le parc d’une sorte d’hôtel particulier, organisée pour les migrants, afin de rendre la vie agréable à ces vies au parcours brisé. Je me rappelle ce jeune Syrien, à la face vaguement déformée (par les tortures), qui évoquait pudiquement la longue année de tortures subies dans les geôles de Bashar al-Assad. Oui, en Grèce la solidarité envers les réfugiés ne se limite pas à faire un don à une ONG – dont seule une petite partie parviendra réellement aux bénéficiaires – et à parquer les migrants dans des camps, avec un numéro. La solidarité en Grèce, elle est avant tout humaine. Et l’humanité, la fraternité, c’est ce dont ils ont le plus besoin.

Athènes, 2006. Maison d'accueil pour les jeunes migrants financée par une association de quartier. Copyright Sylvie Lasserre

Athènes, 2006. Walid dans sa chambre, maison d’accueil pour les jeunes migrants financée par une association de quartier. Copyright Sylvie Lasserre

On le voit, le problème ne date pas d’hier… Mais en effet, aujourd’hui l’afflux des migrants est beaucoup trop important pour ces îles qui ne parviennent plus à faire face. Depuis dix ans les Grecs réclament en vain le soutien de l’UE…

Alors arrêtons de parler, prenons exemple sur les Grecs et AGISSONS individuellement puisque les gouvernements européens ne le font pas. Accueillons des familles et faisons pression sur nos gouvernements pour qu’ils fassent en sorte que les réfugiés ne meurent plus noyés ou étouffés dans des camions – car autant que je sache, aucune décision n’a été prise en ce sens, malgré les réactions « émues » consécutives à la photo du jeune Aylan, mort .

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Ca suffit ! Nos présidents coupables de non assistance à personnes en danger !

Samedi 29 août 2015

71 Syriens, dont des femmes et des enfants morts asphyxiés, enfermés dans un camion frigorifique dont ils n’ont pu s’échapper. Hier, plus de 200 migrants noyés. Chaque jour, des désespérés qui fuient la guerre meurent par dizaines, voire centaines parce qu’ils sont livrés aux passeurs.

71 persons found dead in atruck in Austria. Among them, 8 women and 4 children. Syrians.

71 persons found dead in atruck in Austria. Among them, 8 women and 4 children. Syrians.

Donnons-leur des visas afin qu’ils puissent prendre un vol régulier ! Sinon nous serons coupables de non assistance à personnes en danger et complices de leurs souffrances ! De plus, en leur donnant des visas, nous couperons l’herbe sous les pieds des passeurs.

Ces hommes, ces femmes et ces enfants subissent les pires atrocités et endurent les pire souffrances : noyade, suffocation, soif, épuisement, barbelés, gaz lacrymogènes…

Pardon de partager ces photos mais il le faut :

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

 

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

 

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

 

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

 

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

 

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Enfants réfugiés morts en Méditerranée hier

Les chefs des gouvernements européens ont une lourde responsabilité dans ce qui est en train de se passer : qu’ils écourtent leurs vacances et agissent ! Et s’ils n’agissent pas, Français, si prompts à vous mobiliser en temps normal, mobilisons-nous !

Et accueillons-les comme nous aimerions nous aussi être accueillis si nous étions à leur place : Welcome en France

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Les Kalash coupés du monde ont besoin d’aide : Inondations

Mardi 11 août 2015

Image-1 (6

De mémoire d’homme, jamais on n’avait vu de telles inondations et crues dévastatrices. Les routes avalées par endroits, les maisons emportées, les champs dévastés… La vallée de Chitral au nord ouest du Pakistan, pays montagneux et escarpé de l’Hindu Kush, connaît une véritable catastrophe. A l’heure où j’écris ces lignes, on dénombre 32 morts, dont des enfants, plus de 500 maisons emportées et 1000 maisons endommagées. 54% des récoltes détruites de manière irréparable, le bétail décimé…

Image-1 (7

Les routes totalement coupées en 38 différents points, 27 ponts sur les axes principaux détruits, coupant du monde plus de la moitié des habitants, c’est-à-dire sans eau, sans nourriture.

Image-1 (2)

Lire : Chitral witnessed the worse flooding

La situation est particulièrement préoccupante au nord de la ville de Chitral et dans les vallées habitées par les Kalash, un des derniers peuple païen. La solidarité se met en place mais il faut des fonds pour acheter les vivres.

Femmes Kalash attendant les secours

Femmes Kalash attendant les secours

La seule façon de les atteindre pour leur porter secours est à dos d’âne. 900 Kalash de la vallée de Bumburet et 600 dans la vallée de Rumbur.

Image-1

Une excellente initiative, locale, est en cours, sans frais de dossier, ni salaires exorbitants puisqu’elle est menée par des bénévoles du cru. Mais ils n’ont pu secourir que 100 familles et ont besoin de plus de fonds.

Image-9

Chers lecteurs de France, si vous aussi souhaitez aider à acheter quelques sacs de riz ou de blé pour les Kalash, veuillez me contacter, je vous transmettrai les coordonnées des personnes à contacter. Merci pour eux !

Image-1 (2)8

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]