Par les plaines du Gobi. Mélodies de cithare mongole

Mercredi 4 mars 2015

BattungalagUne découverte que je vous recommande vivement. Elle s’appelle Battungalag et joue merveilleusement de sa cithare mongole.

Originaire du village de Tsagaandelger (Gobi central) à 250 km au sud d’Oulan Bator, Battungalag entre au Conservatoire de musique et de danse de la capitale mongole à l’âge de douze ans, où elle obtient ses diplômes de professeur de cithare et de musicienne d’ensemble instrumental.

De 1993 à 2001, parallèlement à son activité professorale, Battungalag est membre du groupe de musique traditionnelle Egshiglen. De 2001 à 2005 elle est membre de l’Ensemble National de Musique et de Danse Traditionnelles Mongoles.

Son activité musicale l’a amenée à se produire à l’international, notamment en Chine, en France et au Japon. Résidant en France depuis 2005, elle est membre du groupe de musique traditionnelle mongole « Les Voix de la Steppe » et collabore régulièrement avec l’ensemble lyonnais de musique médiévale « Xérémia ».

Pour toute information : tungaa_p2003@yahoo.com

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Une réflexion sur “Par les plaines du Gobi. Mélodies de cithare mongole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s