Manus island, l’île du désespoir : tentatives de pendaisons

Source: The Independent

Source: The Independent

Jeudi 22 janvier 2014

Depuis le post précédent (L’enfer sous les cocotiers : Manus Island, l’ile du désespoir), la situation empire. Les migrants sont à présent 700 en grève de la faim, depuis neuf jours.

Deux internés auraient tenté de se pendre. Ils ne veulent plus de cet enfer disent-ils. Et refusent d’être installés en Papouasie Nouvelle Guinée, solution adoptée par le gouvernement australien.

Les gardes sont toujours à l’extérieur, ne peuvent pénétrer à l’intérieur du camp où les demandeurs d’asile s’affaiblissent de jour en jour.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s