Islamabad engloutie sous une chappe de poussière

Dimanche 21 décembre 2014

C’est un projet pharaonique, le Metro Bus Project, qui vise à relier Rawalpindi à Islamabad et désencombrer Muree Road, une artère toujours engorgée qui relie Rawalpindi à la capitale.

Chantier du Metro Islamabad-Rawalpindi © Sylvie LasserreChantier du Metro Islamabad-Rawalpindi © Sylvie Lasserre

Mais… depuis, la capitale est engorgée d’embouteillages, du jamais vu jusqu’alors et surtout, la capitale s’est recouverte d’un halo gigantesque de poussière depuis quelques mois. Impossible d’apercevoir les Margala Hills par beau temps, pourtant toujours visible d’habitude). Certains jours, le soleil disparaît presque dans un ciel pourtant sans nuage.

Chantier du Metro d'Islamabad © Sylvie LasserreChantier du Metro d’Islamabad © Sylvie Lasserre

Les médecins commencent à lancer l’alarme, s’inquiétant pour les conséquences sur les habitants d’Islamabad et Rawalpindi. Ils reçoivent de plus en plus de patients gênés ou devenus allergique à cette poussière infernale, due semble-t-il, à de mauvaises pratiques de construction. Par exemple le chantier devrait être arrosé, ce qui n’est pas le cas.

Les montagnes Margala, normalement visibles en arrière-plan, restent invisibles depuis le début du chantier il y a plusieurs mois.    Les montagnes Margala, normalement visibles en arrière-plan,
     restent invisibles depuis le début du chantier il y a plusieurs mois.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s