Les recettes d’Asie centrale : à vos kazan * !

couverture-recettes.1251543063.jpgLagman, plov, manti, chuchvara, samsa, shashliks… Tous ces mets délicieux n’auront désormais plus aucun secret pour vous.

A chacun de mes nombreux voyages en Asie centrale, je rapporte, aussi, des recettes.

Souvenirs d’heureux moments partagés avec mes amis de là-bas…

Il y a le plov et les shashliks d’Alisher, le poulet ouïgour de Waris, le lagman d’Amina, le gâteau tchak tchak d’Andreï…

Aujourd’hui, un livre concrétise tout cela.

Sur cette photo, l’incontournable salade « atchik tchutchik », merveilleusement simple et délicieuse. En arrière plan, des cerises du jardin et une bouteille de vodka.

datcha.1251546235.jpgExcellent souvenir d’une journée très chaude passée dans la datcha d’un ami, aux environs de Tashkent.

Nous tirions l’eau d’une source dans le jardin et la faisions chauffer pour la vaisselle. La douche ? Le banya dans une cabane en bois, sorte de sauna chauffé au gaz, et une cruche d’eau.

Joie simple de la préparation de nos repas pris à l’ombre d’une pergola dans le jardin. C’était au mois de juin…

Mais je me laisse emporter !

Vous pourrez trouver ce livre à Paris et sur internet :

– En ligne sur le site des Editions d’Asie Centrale (vente sur internet, règlement par chèque ou Paypal – expédition gratuite en France Métropolitaine)

– A La Librairie gourmande (vente sur internet et sur place) – 92 rue Montmartre – 75002 Paris

– Au restaurant ouzbek Boukhara Trévise – 37 rue de Trévise – 75009 Paris

– Au restaurant ouzbek Boukhara Amelot – 53 rue Amelot – 75011 Paris

– Au restaurant ouïgour Tarim– 74 rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 Paris

A la Maison d’Europe et d’Orient– 3 passage Hennel – 75012 Paris

– A la librairie Chemins en Pages – 121 avenue Ledru-Rollin – 75011 Paris

– A la librairie Itinéraires – 60 rue Saint-Honoré – 75001 Paris

Chapitre.com (vente sur internet)

– A la librairie La Cocotte – 5 rue Paul Pert – 75011 Paris

* Kazan : très grand plat en forme de demi-sphère dans lequel on cuit le plov, le mouton tout juste égorgé ou bien aussi où l’on fait frire aussi les beignets. Le kazan s’utilise à l’extérieur des maisons et se pose sur une flamme alimentée au bois, aux argols ou au gaz.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

34 réflexions sur “Les recettes d’Asie centrale : à vos kazan * !

  1. Merci Sylvie ! Cela me donne envie d’aller avec des amis « voyager » sur les saveurs des mets des restaurants dont vous donnez les coordonnées. J’irai avant Noël dans l’un d’entre eux.

    J'aime

  2. Autant mon voyage en Asie Centrale a ete agreable, autant j ai deteste leur nourriture: du plov au lagman, tout est extremement gras. Et j’ai mange partout: dans des familles, dans des bouis-bouis, ou des restaus un peu plus cher. Dans le reste, quasiment pas de legumes, de la viande, beaucoup de viande. Par contre, ils sont forts en produits laitiers.

    J'aime

  3. Autant mon voyage au Kyghistan a été agréable, autant j’ai apprécié leur nourriture. Et j’ai mangé partout…moi aussi. Merci pour cette très bonne initiative.

    J'aime

  4. Bonjour,
    Chemins en Pages est une jeune librairie spécialisée dans les voyages, installée à Paris (11e).
    Est-il possible d’avoir votre ouvrage pour le proposer à la vente ?

    Merci, à bientôt

    J'aime

  5. Merci Sylvie de nous tenir au courant…cela nous lie de loin au moins un peu avec le reste du monde.
    Comme le constate amèrement SHERI on se sent « tout juste moyen » face à tant d’amplitude, mais bon, comme disait Martin Luther King, « si tu ne dois être qu’une broussaille au bord du chemin, eh bien, sois broussaille » !

    J'aime

  6. Bravo pour cette initiative ! Je vais m’empresser de le commander sur internet, mais une chose m’inquiète… Sera-t-il possible de trouver tous les ingrédients nécessaires à la réalisation des plats d’Asie Centrale ?

    De toute façon, je ne peux que conseiller d’aller les goûter directement là-bas… Nulle part en France les moutons ne paturent à 4000 m d’altitude… Et oui la nourriture est parfois grasse au Kirghizstan, mais pas toujours, et à -35°C en hiver, le gras, on en a besoin…

    Par ailleurs, je voudrais signaler qu’un article a été écrit sur le Plov par mon ami Hugues Bissot et Véronique Urbain, paru dans Diaspora n°7, cuisines en partage :

    http://w3.framespa.univ-tlse2.fr/revue/articles_fiche.php?id=335

    Bon, aller, aux fourneaux !

    J'aime

  7. Merci Nicolas pour ces informations ! En effet rien de comparable entre le gras de l’arrière train des moutons d’Asie centrale et celui d’ici… Il faut savoir que le gras de mouton là-bas coûte plus cher que la viande ! D’ailleurs, chacun sait que les morceaux de gras sont réservés aux hôtes de marque.
    Mais pas d’inquiétude, on peut remplacer ce gras succulent et introuvable par de l’huile dans mes recettes (adaptées au goût « occidental » 🙂
    Vous travaillez toujours sur les loups ?

    J'aime

  8. Bonjour à tous. Je suis originaire de l’Asie centrale et je fais mes études ici en Europe. Je vois que vous n’êtes pas forts en ce qui concerne notre cuisine traditionnelle, et vous jugez trop rapidement. Tous ces mets sont merveilleux et je vous dis « bonne chance » quant à leur préparation, car ce n’est pas de la tarte!!! Pour goûter de la vraie cuisine de l’Asie centrale je vous conseille d’y aller, plutôt que de juger tout en étant ignorant.

    J'aime

  9. Aminam, j’y suis allé. Et au début, en voyant cette note de blog, j’ai cru à une blague. Car s’il y a une chose dont je n’ai pas gardé un bon souvenir en Asie Centrale (si on n’y inclut ni l’Iran ni la Chine), c’est la nourriture. Les gens que j’ai rencontrés étaient très accueillants, extrêmement accueillants. J’ai été fasciné par mon voyage. Mais concernant la nourriture, j’ai dû manquer de chance… comme apparemment la plupart voyageurs là-bas.

    Si le livre venait à paraître hors du microcosme parisien, je serais cependant impatient de le feuilleter dans une librairie. Voire de l’y acheter. Au moins pour savoir ce que j’ai loupé. Et aussi pour me rappeler ce beau voyage.

    J'aime

  10. Les samsas, Sylvie, les samsas !
    Rien qu’en dégustant ces petits berlingots fourrés de pâte de sésame et plongés dans du miel, Dalo referait le voyage vers Tachkent…
    Et les rouleaux de pâte feuilletée sur la couverture de votre livre à gauche. Mignons comme tout !
    Enfin, ces petits gâteaux comme la baklawa sont connus sur le pourtour méditerranéen, là où la culture ottomane ( dont turque ) à fait des haltes.

    J'aime

  11. Je n’ai pas gardé un souvenir inoubliable du plov uzbek. Mais le shashlik et le thé vert me sont restés dans la bouche. Ah, les parties d’échecs à la tchakhana de Boukhara en sirotant un thé vert et une baklawa. J’en rêve encore.

    J'aime

  12. bravo pour votre blog …l ‘Asie centrale est formidable .;surtout l’Ouzbékistan!! dailleurs mon épouse est russe originaire de Tachkent … et quel plaisir de rentrer a la maison et de gouter cette bonne cuisine .et nous repartons souvent dans la patrie d ‘amir Timur..; celebrer navrouz ; visiter les bazars Chirzu.;….passer manger un bon chachlich au restaurant ‘ ali baba’ de tashkent….. l’Ouzbekistan me manque vraiment

    david , olesya et thomas

    J'aime

  13. Bonjour

    J’ai acheté ce livre. Sylvie a très gentiment répondu à mes questions sur une recette. J’en ai fait quelques unes, simples et très bonnes. Testées avec du très bon agneau comme il se doit.

    Merci Sylvie pour tes recettes rares

    J'aime

  14. Pingback: сауны Казань « Эхо блогосферы

  15. bonjour,

    laissez-moi vous dire que si vous n’aimez pas la cuisine iranienne c’est que vous ne connaissez rien à la cuisine.

    goûter avant et après parlez
    merci et sans rancune

    J'aime

  16. Bonjour Sylvie,
    J’ai commande ce livre il y a 2 semaines et je vins de recevoir cet email de la Fnac: Lors de la validation de votre commande, nous avions prévu l’expédition de votre colis le 12/12/2014. Cependant, le délai d’approvisionnement de notre fournisseur étant plus long que prévu, nous risquons de connaître un contretemps qui ne devrait pas dépasser quelques jours. Nous vous présentons toutes nos excuses pour le désagrément occasionné et nous mettons tout en œuvre afin de réduire votre attente.

    Sauriez-vous m’indiquer quand le livre pourra etre expedie? Je suis en France jusqu’au 27 Decembre seulement. Merci pour vos informations

    J'aime

  17. Merci beaucoup pour votre prompte reponse. Je pensais que c’est ce que j’avais fait; commander directement plutot que la Fnac. Le livre s’y trouve-t’il alors? Je serai en transit a Paris et pourrai m’y rendre directement + regarder les autres livres… Merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s