Pakistan. 56 femmes tuées pour avoir accouché d’une fille au lieu d’un garçon

Mardi 27 novembre 2013

Jamais de repos pour les belles-filles. © Sylvie Lasserre

Jamais de repos pour les belles-filles. © Sylvie Lasserre

Alors que l’Afghanistan envisage de réintroduire la peine de mort par lapidation pour les couples adultères et les amoureux qui s’enfuient pour se marier sans le consentement de leurs familles, j’apprends qu’au Pakistan, on tue des femmes parce qu’elles accouchent d’une fille et non d’un garçon. Selon le militant des droits de l’homme I.A. Rehman, 56 femmes ont été tuées en 2013 pour avoir donné naissance à une fille. (Je ne connais pas les chiffres mais il ne serait pas étonnant qu’ils soient supérieurs en Inde).

Je dois dire que les bras m’en sont tombés : je n’avais jamais entendu parler de ça et cela semble tellement absurde. En réalité, et en y réfléchissant d’un peu plus près, il est évident que ces assassins, même s’ils sont ignorants, ne peuvent ignorer que la femme n’a pas le contrôle sur le sexe de son enfant. Au moins chaque femme sait cela et parmi les meurtriers on compte aussi des femmes, les belles-mères le plus souvent. Alors…

Que l’on ne me parle pas de religion ici. Je pense qu’il s’agit de basses questions matérielles auxquelles s’ajoutent la maltraitance : une fille coûte cher à élever jusqu’au mariage et ensuite elle quitte la maison pour s’installer dans sa belle-famille qu’elle apprendra à servir et à aimer comme la sienne. C’est elle qui prendra soin de ses beaux-parents devenus vieux etc. C’est donc c’est « à perte » que l’on élève une fille, sans parler du coût exhorbitant du mariage et de la dot. C’est pourquoi en général, et même si on les aime, on n’aime pas trop avoir de filles. Combien de fois ai-je entendu dire : il a eu 3 ou 4 filles, ce n’est pas de chance, son investissement est perdu.

Dans un récent cas de meurtre, c’est la belle-famille qui, selon de sombres et macabres comptes, estimait que la dot qu’elle avait reçue de la belle-famille n’était pas suffisante, alors, lorsque la belle-fille accoucha d’une fille, c’en fut trop… Il ne serait pas étonnant que le crime ait été commis pour se venger de la belle-famille. A ce stade on imagine les traitements que la malheureuse jeune femme dut subir avant son accouchement.

Je me souviens aussi de cette brève lue dans le journal : une femme avait été tondue par sa belle famille avant d’être rendue à ses parents au bout d’un an car la dot n’avait pas été entièrement versée…

Belle-mère meurtrière. Source BBC

Belle-mère meurtrière. Source BBC

Ou encore cette jeune femme afghane froidement étranglée par son mari et sa belle-mère après avoir accouché d’une troisième fille. Probablement voulaient-ils se débarasser d ‘elle pour qu’il puisse prendre une nouvelle épouse sans que cela lui coûte trop cher… Voir : Afghan woman is killed ‘for giving birth to a girl’

Aujourd’hui même près de Faisalabad au Pakistan, le nouveau-né jeté dans une décharge dans son couffin puis brûlé à 80% lors de l’incinération des déchets était… une fille. *

* Mises à jour : jeudi 28 novembre on apprend le décès de cette petite fille alors même qu’un couple s’était présenté spontanément à l’hôpital pour payer ses frais médicaux.

Le 1er décembre, l’on apprenait qu’un homme avait jeté de l’acide sur sa femme pour avoir accouché d’une fille après avour congdié la sage-femme et s’être débarrassé du nouveau-né dans un canal. La jeune femme, brûlée à 60%, devrait survivre… : Acid attack : two women burned by husband.

 

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

 

Une réflexion sur “Pakistan. 56 femmes tuées pour avoir accouché d’une fille au lieu d’un garçon

  1. quelle horreur…
    mais la médiatisation de ces crimes peuvent inciter les responsables locaux à punir fermement les meurtriers. Il est bon de préciser aussi que ce meurtrier dans ce cas précis est par ailleurs un bandit appartenant à une milice armée locale. Les femmes victimes de meurtre pour avoir accouché de filles est un sujet malheureusement toujours d’actualité, cela perdure depuis la nuit des temps dans plusieurs pays.
    Je voudrai aussi souligner quelque chose de très important, ce fait divers dramatique correspond à la brutalité ultime de la maltraitance des femmes en Asie centrale. Plus au Nord au Tadjikistan et Kirghizstan, les femmes sont souvent battues par leur conjoint alcoolique. Les ravages de l’alcoolisme (vodka) dans ces pays sont énormes et les femmes sont les premières victimes de violences domestiques. Tant que l’économie sera nulle, la pauvreté omniprésente, les choses ne changeront pas.
    Pour ce qui est de l’Afghanistan, ce n’est pas la vodka qui est responsable de tout cela, mais l’anarchie perpétuelle et ses décennies de guerre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s