Chauffeur de camion pour l’OTAN, un métier à haut risque au Pakistan

Lundi 25 novembre 2013

Cimetière de tankers de l'OTAN attaqués par les Taliban aux abords de Peshawar © Sylvie Lasserre

Cimetière de tankers de l’OTAN attaqués par les Taliban aux abords de Peshawar © Sylvie Lasserre

Il ne se passe pas de mois ou de semaine sans que l’on apprenne que des tankers de l’OTAN ont été attaqués par des Taliban, leurs chauffeurs tués.

J’ai interviewé des jeunes des zones tribales (Khyber Agency) qui m’ont  raconté qu’à cause du chômage écrasant dans les Fata (zones tribales du Pakistan), de nombreux jeunes, même diplômés, se trouvaient contraints de choisir ce métier à risque et conduisaient des tankers de l’OTAN.

Aujourd’hui, ces mêmes chauffeurs sont la proie de manifestants du PTI, le parti d’Imran Khan, qui bloquent les routes aux abords de Peshawar pour empêcher les tankers de l’OTAN de passer, ceci en protestation contre la dernière attaque de drone à Hangu dans la province de Khyber Pakhtunkwa.

Hier dimanche, une centaine d’activistes du PTI ont extrait de leur cabine des chauffeurs qui conduisaient les poids-lourds vers l’Afghanistan, contrôlé leurs papiers et torturé certains.

Cimetière de tankers de l'OTAN attaqués par les Taliban aux abords de Peshawar © Sylvie Lasserre

Cimetière de tankers de l’OTAN attaqués par les Taliban aux abords de Peshawar © Sylvie Lasserre

Ces frappes de drones sont très impopulaires dans le pays mais jamais les gouvernements successifs n’ont opté pour des représailles réelles contre les US. Cependant, la frappe qui a touché une madrassa à Hangu la semaine dernière et tué deux membres du réseau Haqqani a provoqué la colère chez  de nombreux Pakistanais. En effet, pour la première fois – la seconde en réalité, une première ayant eu lieu il y a quelques années -, et alors que Washington venait de promettre qu’il n’y aurait plus de frappe pendant les négociations de paix avec les Taliban, les US ont procédé à une attaque de drone en dehors des zones tribales (FATA) sur la province de Khyber Pakhtunkwa (anciennement North Western Frontier Province).

Régulièrement, lorsque les US vont trop loin, le Pakistan brandit cette menace de blocus *, c’est en effet un moyen de pression important sur les US car chaque tanker bloqué leur coûte très cher. En même temps, les US versent au gouvernement pakistanais environ 1300 euros par camion traversant le pays, c’est donc une perte importante pour le pays, qui se trouve pris en tenaille.

* Elle a été mise une fois à exécution, pendant six mois, après une attaque de l’OTAN – bavure ? – contre un poste frontière militaire pakistanais lors de laquelle 24 militaires pakistanais furent tués.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s