Sevara Nazarkhan, chanteuse ouzbèke francophile à la voix d’or

Dimanche 11 août 2013

Allez, un peu de détente en ce dimanche et ces temps difficiles pour les habitants des pays musulmans ravagés par les guerres et le terrorisme !

On la savait très douée, si ce n’est la plus douée des chanteuses de variété en Ouzbékistan et même au-delà.

La très grande Sevara Nazarkhan – que j’ai déjà eu la chance de voir en live 🙂 – s’est surpassée dans cette interprétation d’une chanson française intitulée « Je t’aime » (même si je la préfère quand elle chante en ouzbek).

Elle est aussi une magnifique interprète. Je vous laisse juges :

Sevara Nazarkhan est née dans la vallée de Ferghana en 1978, dans une famille de musiciens. Elle commence sa carrière comme joueuse de dutar (du tar : deux cordes) dans l’ensemble de la télévision nationale et entame une carrière solo en 2000. Elle se fait remarquer en 2003 pour son album Yol Bolsin, produit par le français Hector Zazou aujourd’hui disparu, qui est acclamé par la critique.

A la suite de cela elle entreprend une tournée en Europe et en Asie, est remarquée par Peter Gabriel et reçoit la même année le prix de la meilleure artiste asiatique de la « BBC Radio 3 World Music ».

Une de ses chansons que j’affectionne partiulièrement : Yor-Yor, chanson traditionnelle d’Ouzbékistan chantée lors des mariages et revisitée par Sevara Nazarkhan :

Sa discographie :

Un extrait de son avant-dernier album, Sen (toi), « Erkalab » :

Dans son dernier album, Tortadur, elle renoue avec la musique traditionnelle.

[wpsr_addthis][wpsr_retweet][wpsr_facebook]

3 réflexions sur “Sevara Nazarkhan, chanteuse ouzbèke francophile à la voix d’or

  1. Bonsoir,

    Je partage votre plaisir à écouter Sevara Nazarkhan.
    Je me permets d’ajouter à votre article un complément d’information.
    C’est lors du The Voice russe qu’elle a interprété pour la premier fois ce morceau « Je t’aime ».

    http://www.gazolina-artline.com/namass/sevara-nazarkhan-thevoice/

    Éliminé un peu bizarrement de la compétition, elle a néanmoins été découverte un peu plus par le grand public russe.
    Elle a également fait un grand succès en fin d’année dernière avec sa dernière reprise lors de cette émission : Tam net menya (je préfère également quand elle chante en ouzbek mais l’émotion de celle-ci la rend magnifique je trouve).

    Depuis elle a fait plusieurs plateaux télés et même un concert à l’Aréna de Moscou.

    Merci pour votre blog
    ++

    J'aime

  2. Elle est tout simplement sublime de beauté, de grâce et de talents.
    Son interprétation de « Je t’aime » est somptueuse.
    La musique traditionnelle de cette région est envoûtante

    J'aime

  3. I saw this while researching Uighuristan — which as you well know does not exist at this moment. My interest has a number of strands — in this case my main intention was to familiarise myself with surviving traditions (for a literary project).
    The Middle East, Central Asia, the Nomads and their impacts on each other has been an area of interest to me for many years and in regard of that area I have found the works of Idries Shah and of Juvaini to my taste.
    It is rare that I venture from the northern climes of Lancashire, England and I find your blog to my tastes. In a similar vein I will appreciate Sevara Nazarkhan from afar — I am aware she cuts a fine cloth with Western music but I prefer what I have seen of her traditional style works. I hope to acquire Sen and Tortadur soon. What a pity Goʻzal Dema (Don’t Say I’m Beautiful) was limited edition only.
    Peace.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s