Happy independence day to our friends from Afghanistan !

cetaitlafghanistan.1302474664.jpg

August 19th 2011.

C’était l’Afghanistan… avant 1978

Portrait d’un pays perdu, témoignages. Passionnant. Tout simplement passionnant. Beaucoup de nostalgie également…

Un joyau de témoignages sonores, avec notamment les voix de Joseph Kessel et du roi Zâher Shâh.

Mais aussi de tant d’autres qui ont vécu dans cet Afghanistan perdu. Une oeuvre sonore d’André Velter. Je ne peux que vous inciter vivement à vous procurer ce coffret de 3 CDs…

En ce qui me concerne, j’ai sélectionné pour vous ce chant merveilleux : 02.mp3 dont j’admire l’âpreté, l’allant et la spontanéité.

Cela sonne vaguement turkmène mais je me trompe sans doute.

Quelqu’un peut-il m’en dire un peu plus à son sujet ? L’histoire qu’il raconte ?

Mon amie Katja Daniela, pour qui les musiques et les danses d’Asie centrale n’ont aucun secret pourra sans doute me renseigner 🙂 ?

30 réflexions sur “Happy independence day to our friends from Afghanistan !

  1. I have enjoyed your reports from Central Asia , a personal fascination, continue your intelligent reporting and observations. Distance, exoticism, simplicity and veracity as a touchstone for the Western worldview. Mirror to confront one’s own self satisfied opinions. Keep up with the mirror. Thanks and continue.

    J'aime

  2. Si mes souvenirs ne me font pas défaut, lorsque Ella Maillart, écrit la Voie Cruelle en 1947, récit de son voyage en Afghanistan avec sa compagne Annemarie Schwarzenbach, elle y décrit aussi un pays mille fois plus sûr et accueillant que la vieille Europe qu’elles avaient quitté.

    J'aime

  3. Oui, sans oublier la burqua, les lapidations, les amputations, le denis des droits des femmes et autres joyeusetés qui ne datent pas d’aujourd’hui.
    Ah c’était mieux autrefois, c’est bien connu.

    J'aime

    • Non, Monsieur, l’afghane d’avant 78 ne connaissait pas tant la burqua, elle avait le droit de vote depuis la fin des années 50, il n’y avait nulle lapidation et nulle amputation……sans doute avez mal lu,98 au lieu de 78…….
      C’est bien d’avoir un avis, mais avant d’en faire un martial, il faudrait savoir déjà de quoi l’on cause.

      J'aime

  4. J’ai connu l’Afghanistan en 1969, lors d’un voyage avec quatre amis…
    C’était un pays pacifique et tolérant aux occidentaux. C’est vrai que les traditions pesaient sur la condition des femmes, mais on était bien loin des excès de Talibans.

    Vous avez de nombreuses photos et vidéos sur
    super.daddy.free.fr/voyage_afghan_fichiers/
    notamment celle des danseurs traditionnels rencontrés dans un village
    super.daddy.free.fr/voyage_afghan_fichiers/Video/9V_Danseurs.mpg

    J'aime

  5. L’Afghanistan est l’un des pays en développement dans le monde. Je suis toujours à s’interroger sur les droits et les cérémonies célébrées par les citoyens du peuple afghan. Je suis intéressé par la vie de la population en Afghanistan

    J'aime

  6. une musique tout à fait saisissante.Elle rémémore pourtant une intolérance envers la condition des femmes ,De nos jours cela semble invraisemblable!! arriverons nous un jour à convivre dans une atmosphère pour tous juste et tolérante?C´est bien dommage que la musique ayant cette force unique au monde ,ne l´ai pas au point d´éffacer toutes no différences afin d´améliorer et sécurisé la cohabitation entre nous tous

    J'aime

  7. Quelle émotion, de découvrir ce blog, d’entendre cet extrait musical!
    Je suis allée en Afghanistan en juillet-août 1976 et juillet-août 1977 avec un compagnon et j’avais moi-même enregistré diverses extraits musicaux.
    Je pense que nous avons sillonné, y compris par les pistes les plus improbables, des régions d’une beauté à couper le souffle sur à peu près tout le pays, sauf les régions interdites d’accès .
    Nous avons rencontré sur ces pistes, dans des hameaux ou des villages insoupçonnables, des Afghans … et des Afghanes!!! Des femmes nous ont approchés, demandés des soins pour leurs enfants, invités. C’est vrai que les invitations venaient plus généralement des hommes. Certaines femmes nous ont demandé à être photographiées et ont écarté le voile. La « burqa » n’était d’ailleurs portée qu’à Kaboul, Hérat, Kandahar, Mazar-e-Sharif.
    Nulle part, ensuite, je n’ai ressenti autant de noblesse, autant d’hospitalité, autant de tolérance que dans ce pays. C’était la période entre le départ du roi et la guerre! Que pressentaient 2 ans avant, des médecins d’un petit hôpital de campagne qui nous avaient conviés à un repas et une journée de repos, qui a été une longue et belle journée de discussion très riche.
    Alors oui, c’était un pays féodal, mais c’était un pays paisible, accueillant et ouvert à toutes sortes de coopérations. Mais c’était aussi un pays qui allait doucement vers la modernisation si des appétits et des conflits manipulés n’avaient pas ouvert les portes à tous les extrémismes.
    J’espère juste pouvoir y retourner un jour, en sachant que je ne verrai plus jamais les bouddhas de Bamyan !!!

    J'aime

  8. Effectivement, les documents rassemblés par Mr Velter sont exceptionnels. Pour tous ceux que ce pays continue à fasciner les ouvrages des écrivains voyageurs qui y l’ont traversé et décrit restent incontournales: L’Usage Du Monde de N. Bouvier, La Route d’Oxiane de R. Byron, A Short Walk In The Hindu Kush d’E. Newby, La Voie Cruelle d’Ella Maillart ou les livres de Kessel ou Peter Levi qui, à ma connaissance, n’ont toujours pas été traduits en français.

    J'aime

  9. Là ou la politique met le nez,c’est la déstruction,qui est-ce qui a crée les talibans et Ben Laden pour stopper les russes,c’est bien les Américains ( CIA) qui a financé,armé,informé,entrainé , cette vermine destructive avec la complicité des Pakistanais, c’est toujours les américains. Maintenant ils viennent nous inculquer leur fausse démocratie.Ridicule.C’était un trés beau pays , paisible avec ses traditions enracinées et ancéstrales.

    .

    J'aime

  10. Au début quand ils débarquent c’est façon grand découvreur avec leurs gros yeux éberlués et leurs cahiers à spirales genre Nicolas Bouvier…puis débarquent les hippies…ils vantent leur manière de vivre…l’hospitalité sacrée..l’islam chamanique…les poètes persans..la douceur de vivre…des sourires vrais enfin..ceux dont parlaient Pasolini…..ils fument de bons joints…c’est apaisant…loin des bagnoles et du matérialisme qui vide tout..ah le soufisme..ils s’émerveillent…pas pour longtemps.

    Ca commence toujours comme ça avec les occidentaux…

    Juste après…ils les bombardent…leur mènent des combats sanglants…leur balancent des drones et les font voler façon paupiette de veau..les canardent du haut de leur arsenal technologique bien pensant……ils dénoncent le fanatisme de ces gardiens de chèvres ..envolés leur sourires bienvaillants aux Afghans…today ils ont des gueules qui font peur..sales et barbus…pas démocrates les afghans…mayen-ageux…et puis leurs femmes sont toujours cachées et elles portent pas la mini-jupe et la mini-jupe c’est un signe de libération..d’exaltation de la liberté..c’est sûr…ils les bombardent ces « desert niggers » pour le Bien de l’Humanité.

    Quand je les vois débarqués avec leur 4/4 et leurs sourire jusqu’aux oreilles pour leur traking à la con dans mon village perdu du haut sud marocain, avec les mômes du village je leur balance tout ce qui nous tombe sous la main.

    Omar.

    J'aime

  11. Comme Sabine j etais la bas en Afghanistan l ete 1977 et comme Elle Ce Pays m est reste inoubliable
    Je garde de Herat le souvenir Des Enfants avec qui je m amusais qui m offraient des fruits
    Des Hommes qui partageaient avec moi le the en m apprenant quelques mots que je n oublierais jamais
    Avant de partir j avais vu la photo d un Afghan respirer le parfum d une rose et quand j y suis arrive j y ai vu un Afghan respirer le parfum d une rose
    Jean Villemin a raison L Afghanisthan est un tres Beau Pays !

    J'aime

  12. j’ai été en afghanistant deux fois en 1982 et deux après lors de la chute du roi . j’en garde (en fait je devrais dire nous en gardons (nous faisions parti du Point mulhouse) un souvenir extraordinaire. un peuple chaleureux, amical des paysages grandioses (bamyan, band i amir etc..)et une ambiance à nulle autre pareille. je regrette ce pays et suis triste de voir ce qu’il a l’air d’être devenu

    J'aime

  13. Oui, souvenirs de l’Afghanistan en 1969 avec des copains, paysages superbes, col de Salang et son paysan qui récoltait un blé de 35 cm de haut à 3800 m d’altitude et qui savait que des hommes étaient sur la Lune, bouskashi royal, personnes accueillantes, conversations passionnantes, vestes brodées, femmes au regard et à la silhouette entièrement cachés derrière des grilles de tissu qu’elles avaient appris à broder « à jours » elles-même quand elles étaient adolescentes, et par exemple la supplique d’une jeune fille de bonne famille qui souhaitait nous faire passer un message à une de ses copines restée en Suisse après qu’elle ait été « rapatriée » par sa famille … Afghanistan terre de contrastes …

    J'aime

  14. le probleme de la majorite des Francais, c`est qu`ils basent leur analyse sur des idees preconcues et racistes. Ca se voit vraimentq ue beacoup n`ont pas voyage et que ebaucoup n`ont aps aussi eu l`pooprtunite de s`ouvrir l`esprit. C`est avec ce genre de comportement qu`on arrivea creer un pays comme cette chere france: un pays ruine par la haine, le racisme , le doute, la exnophobie et le pessimisme en tout genre. Eta tout cela risque de s`ajouter bientot le stress lie au terrorisme. donc bon cougae!!!

    J'aime

  15. J’aime bien les touristes et les « routards » (souvent les mêmes à quelques années de distance) qui adorent le côté folklorique de l’Afghanistan, ses musiques, ses danses, son « hospitalité ». L’ennui, c’est qu’il n’ont jamais vu la réalité du système économique, social et politique de ce pays. Un peu d’avant le Moyen-Âge.

    Personnellement, je connais bien l’Afghanistan. Je n’ai jamais pensé que les Talibans venaient de la lune. Ils sont l’émanation naturelle d’un peuple certes attachant, mais profondément archaïque, et ce n’est pas une question de religion.

    J'aime

    • qu’est ce un peuple archaique???
      de tels propos sont un bel exemple de la décadence des esprits en europe occidentale, un lieu ou ceux ne souhaitant boire du Coca en mattant leur Iphone dans un metro bondé sont taxés de primitifs

      J'aime

  16. J’étais à Kabul en 1976 et quand j’ai vu en 78 Marchais à la télé justifier l’invasion des russes en disant que ce peuple vivait au moyen age cela m’a sidéré.
    Quand vous passiez de l’Iran en Afghanistan c’était la nuit et le jour.
    Les bergères près d’Herat n’était pas voilées et nous faisait de grand signes pour dire bonjour.
    J’ai très peu vu de femmes voilées, quant à la burka j’ai dû en voir deux.
    Les afghans eux même n’allaient pas seuls dans la montagnes, à cause des bandits, maintenant on dit des talibans.
    Bon dans les bus les hommes s’asseyaient d’un coté et les femmes de l’autre et quand cela a énervé mon amie qui s’est assise à coté de moi ben … le chauffeur a râlé mais rien de plus, nous avons été au centre ville ainsi.
    Les femmes touristes étaient en short, en jupe en pantalon.Bien sûr les afghans regardaient un peu avidement ces demoiselles mais les touristes hommes aussi 🙂
    Un afghan m’a dit : « si je te considère comme ami c’est pour toujours mais ne me trahi jamais »
    Il y avait de la hauteur de sentiments mais que voulez vous qu’ils pensent de nous maintenant ? Des « bombardeurs ».
    C’est toujours facile de décrire un autre peuple comme barbare, n’oubliez pas qu’en France depuis des décennies il meurt une femme tous les 3 jours sous les coups de son mari.

    J'aime

    • Les femmes des tribus nomades de pasteurs n’étaient jamais voilées, à l’époque (1976) ; je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui. Mais je me souviens avoir vu toutes les « urbaines » en burqa, que ce soit à Kaboul, Mazar-i-Sharif, etc. Ma femme pouvait se promener sans foulard, mais la mini-jupe était tout à fait déconseillée ! De même, manger en public pendant le ramadan aurait pu nous valoir de gros ennuis.

      J'aime

      • Moi je n’ai pas beaucoup vu de femmes en burqa à Kaboul en 76. A la poste, dans les banques elles n’étaient pas voilées.

        Il y avait même une boite de nuit où je ne suis pas allé mais à l’entrée on voyait quelques jeunes filles qui venaient là pour l’argent des touristes.

        Les afghans savent que les talibans sont venus les envahir …

        J'aime

  17. Sinon pour en revenir à la question initiale du très beau morceau de musique afghan, je pense que c’est plutôt de l’ouzbek et non un chant en türkmène.

    J'aime

  18. L’Europe a la possibilité de faire deux choses intéressantes:
    1)Ne plus se considérer comme la référence et le centre du monde
    2) Apprendre un peu de modestie et d’humilité aux Américains.
    Ainsi vous comprendrez les autres et le monde pourra aller beaucoup mieux.

    J'aime

  19. Merci pour ce trésor d’échantillon de musique (turkmène ?) dont l’interprète sait créer une tension pleine d’espoir et/ou de regret à l’évocation, je suppose, d’une personne aimée ou d’un paradis perdu.
    Et me voilà nostalgique à mon tour de 72, de ces paysages grandioses, de quelques expressions artistiques précieuses et de trop rares moment de discussion vraie (i.e. avec l’instit de Bamyan) où l’on se découvre proche mais déjà très inquiets de la violence contenue dans cette société féodale où la misère était grande.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s