Tragi-comédie en Ouzbékistan. 1/5 : Rescapés des massacres d’Osh (Kirghizistan)

Un Dromadaire sur l’épaule est en Ouzbékistan, avec les reportages de Sylvie Lasserre. Série diffusée à la radio au Dromadaire sur l’épaule, une émission de la Radio Suisse Romande, du 13 au 17 décembre 2010. Disponible à l’écoute sur le site du Dromadaire sur l’épaule.

TRAGI-COMEDIE EN OUZBEKISTAN

 105-enfant-4-web.1292242498.jpg

Photo : copyright Sylvie Lasserre

De la vallée de Ferghana à Samarcande en passant par Tashkent, Sylvie Lasserre, reporter indépendante qui connaît très bien la région, nous propose cette semaine une promenade empreinte de légèreté et de rires, mais aussi parfois d’émotions – avec malgré tout une parenthèse très dure sur les massacres d’Ouzbeks survenus cet été à Osh au Kirghizistan.

Devenu indépendant en 1991 à la chute de l’empire soviétique, l’Ouzbékistan offre de multiples visages au voyageur curieux.

Ouzbeks, Russes, Tatars, Coréens, Ouïghours, Kazakhs, Khorezmiens, Tadjiks, Ukrainiens… se côtoient et se mêlent en un savoureux mélange. L’Ouzbékistanais est un bon vivant, qui aime rire et partager. Plus importante que tout en Ouzbékistan, la vie sociale, maintenue en un réseau très dense grâce aux traditions extrêmement tenaces.

1/5 Rescapés des massacres d’Osh

  

p1070972.1292243280.jpg

 Photo : copyright Khaït Kurbanov

Pour écouter, c’est ici.

« Ils ont ouvert son ventre, ils ont arraché le bébé et puis ils ont dansé dessus ! » Dans la nuit du 10 au 11 juin 2010, au sud du Kirghizistan, de violents conflits éclatent, visant la communauté ouzbèke d’Osh.

S’ensuivirent de véritables pogroms visant les Ouzbeks: tirs de snippers, tueurs sillonnant les rues et abattant froidement les civils ouzbeks qu’ils croisent, maisons et magasins brûlés.

Les Ouzbeks doivent se défendre seuls, sans armes. Leur seul recours pour protéger leurs quartiers: monter des barricades et attendre une aide internationale qui n’est jamais arrivée. Les massacres durent une semaine.

Aujourd’hui, certains ont eu la « chance » de pouvoir quitter leur pays. Rencontre avec une des très rares familles réfugiées à Tashkent.

Invité : Alain Délétroz, Vice President (Europe) de International Crisis Group, une organisation non-gouvernementale indépendante et sans but lucratif qui travaille pour la prévention et la résolution des conflits armés. Il nous parle des pogroms d’Och, des enjeux et des conséquences de cet épisode tragique de l’histoire ouzbèke.

3 réflexions sur “Tragi-comédie en Ouzbékistan. 1/5 : Rescapés des massacres d’Osh (Kirghizistan)

  1. Bonjour
    Je trouve votre blog sur l’Asie central tellement nécessaire pur comprendre une région que nos oublierions facilement jusqu’à ce que qu’un drame ne la rappelle à notre attention.
    Mais pourquoi tragi-comédie ? on voir mal la comédie à la hauteur du tragique

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s