Kirghizistan. Après les pogroms, les arrestations et les tortures pour les Ouzbeks.

SUR LES ROUTES D’ASIE CENTRALE

Attention : Un bug sur la plateforme des blogs du monde.fr fait que ce blog apparaît sous un titre erroné : non je n’ai pas modifié le titre, ce blog est bien « Sur les routes d’Asie centrale » ! 🙂

p1080084.1279723936.jpgLe calme est revenu au sud Kirghizistan dit-on… En apparence seulement puisque maintenant les Ouzbeks sont victimes d’arrestations arbitraires et de torture.

Mail reçu le 13 juillet :  » Bonjour Sylvie, Mon beau-frère a été arrété par la police à Osh pour sa réponse positive à la question « Ouzbek? » de soldats. Nous essayons de le faire libérer mais dans le Sud du Kirghizstan les militaires gouvernent et c’est déjà un autre pays sans loyalité aux autorités centrales à Bichkek. Ma soeur veut se brûler devant la prison à Osh si son mari n’est pas libéré.  »

Human Rights Watch vient de boucler un travail d’enquête sur le terrain à ce sujet dont le rapport est consternant :

Kyrgyzstan : Torture, Detentions Escalate Tensions.

Kyrgyzstan/Uzbekistan: Governments Should Open Border

Ce que me confirment également d’autres sources.

 

Photos : quartiers ouzbeks brûlés à Osh. Photo courtesy : copyright Khaït KURBANOV