Chine, Ouïgours – Bienvenue à Ouïgourland

femme-ouigour.1219148520.jpgKashgar. Arrivée à l’aube par le train d’Urumqi après plus de vingt-quatre heures de voyage. Le chauffeur de taxi m’invite à venir lui rendre visite à lui et sa famille car il vit dans le quartier ouïgour de Kashgar. Rendez-vous est pris pour l’après-midi.

Quelle n’est pas ma surprise en arrivant ! Une guérite, quelques drapeaux et des écriteaux de bienvenue à l’entrée de la rue. Il faut payer pour entrer, me dit le chauffeur. En effet, un panneau indique : « Entrée : 30 yuan ». Puis un autre : « Welcome to the Koziqiyabixi neighborhood, a historical landmark area in Kashgar ». Je vérifie : c’est bien là que tu habites ? J’ai du mal à comprendre où je suis.

Sur le coup, je suis un peu fâchée car je ne recherche pas les sites touristiques. Je ne suis pas là pour ça, je vais perdre mon temps. Mais comment le dire au chauffeur de taxi ? Il ne sait pas que je suis journaliste. Je le suis donc.

Soudain l’évidence me saute aux yeux. Je ne regrette plus du tout d’être venue. Ce quartier est un véritable quartier que le gouvernement a transformé en une sorte de réserve d’Ouïgours  » authentiques « . Devant tant de cynisme, une colère intérieure me submerge.

visit-uyghur-family.1219148578.jpg

On peut lire sur le panneau : Family especially for visiting.

Le parcours est fléché. Près d’une maison sur trois est ouverte aux visiteurs. Des panneaux présentent les familles et leurs activités : celle-ci fabrique des broderies, celle-là des poteries, cette autre des tapisseries. Ici ce sont des instruments de musique. Un groupe de touristes chinois déambule nez au vent en suivant son guide.

Environ 400 touristes passent ici chaque jour m’explique-t-on. Comme au zoo…

A Guldja, la ville qui fut le théâtre des massacres de 1997,  » ils font la même chose, ils sont en train de construire un arc immense sur lequels ils ont écrit : quartier traditionnel,  » fulmine une étudiante ouïgoure.

Les Ouïgours finiront-ils tous ainsi, soit assimilés soit parqués dans quelques réserves savamment choisies et dûment contrôlées ?

En lire plus sur les Ouïgours ici sur ce blog : http://sylvielasserre.blog.lemonde.fr/category/ouigours/

6 réflexions sur “Chine, Ouïgours – Bienvenue à Ouïgourland

  1. Salut Dilnur,
    Oui je crois bien. Elle parlait en ouïgour, j’ai vu sa fille aussi, elles préparaient des sortes de sanzas (en tourbillons). Ce doit être le style des maisons de ce quartier de Kashgar. Toutes celles dans lesquelles je suis entrée avaient à peu près le même style, même si cette maison est particulièrement petite et n’a pas de cour intérieure. Une famille très pauvre probablement.

    J'aime

  2. Bonjour Sylvie,
    Intéressant ces billets sur l' »Ouïgourland » ! Sinon j’ai vu que tu as essuyé sur ce blog de la contestation en témoignant simplement de ce que tu es allé voir sur place. Dur dur d’être journaliste !

    J'aime

  3. Bonjour Sylvie,
    Je suis alle a Kashgar l’annee derniere et j’ai aussi remarque le ticket d’entre. Ce n’etait pas le cas en 2004. Mais ce ouigourland n’est pas si bien proteger: en rentrant par le basar, il n’y a aucun gardien, donc pas de ticket.
    Habitant la Chine depuis plusieurs annees, je suis toujours partage entre plusieurs sentiments en voyant de telles choses: la colere et aussi la fatalite, pour ce gouvernement qui essaie tant bien que mal de faire du tourisme l’industrie de remplacement de l’agriculture. Car il faut etre realiste: 100 millions de chinois suffisent a fournir les biens de consommation de l’ensemble de la planete, alors que faire du reste. S’ils ne veulent pas laisser s’appauvrir les provinces de l’ouest ou les zones rurales, il faut bien creer autre chose a la place.
    Dans ce cas la, il y a plus de maladresse qu’autre chose. L’idee du ticket d’entre doit venir d’un responsable local qui n’a surement pas un doctorat en anthropologie. J’espere que les choses changeront dans le futur. Le musee de Urumqi est deja un exemple encouragent.
    Je vais maintenant lire les autres articles de ce blog. Bonne continuation

    J'aime

  4. Salut Sylvie,
    Effectivement la décoration de la porte montre bien le style ouïgour, même si le rideau devant la porte fait un peu chinois.
    En plus, c’est vrai que chez les ouïgours, il y a beaucoup de gens qui ont physique chinois même si pour la plupart ce n’est pas le cas.
    Merci pour ce blog.

    J'aime

  5. Juste une remarque: le ticket d’entree est de norme pour visiter les villages anciens quel ce soit l’endroit ou ils se trouvent, ausi bien dans le Xingjiang que pres de Shanghai ou j’ai habite. Les lieux typiques perdent peu a peu leur ame, transformes en un immense parc d’attraction avec des boutiques de souvenirs partout. Tant que le tourisme local marche (les touristes chinois qui visitent leur propre pays), et que ca rapporte, personne en Chine ne trouvera a redire a ce systeme, y compris les interesses eux-memes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s