Un chien m’a mordue

village-turkmenistan.1210622587.jpgOuzbékistan. Fin du séjour. Un taxi collectif entre Samarkand et Tashkent. Un arrêt au beau milieu de la campagne, une maison où l’on vend des boissons. Un chien de taille moyenne, jaune. Je n’y prête pas attention. Trop tard. Il a saisi mon mollet. Je saigne. J’ai mal. Bizarre. Mon jean n’est pas troué. Inutile de demander s’il est vacciné contre la rage. Les propriétaires m’auraient regardée avec des yeux ronds.

Deux heures de route encore avant Tashkent. L’hôpital. Une heure du matin. Heureusement Alisher est là. Le lieu me laisse une très bonne impression. Je me fais la réflexion : les urgences en France, cela marche moins bien. En France on attend longtemps longtemps. Ici c’est propre, on n’attend pas. Pour la rage, je suis la troisième de la journée paraît-il. Injections. Le médecin me recommande : pas boire d’alcool pendant un an. C’est une blague ? Non. Le vaccin perdrait son efficacité.

Paris, trois jours plus tard. Institut Pasteur. Les vaccins russes, le médecin ne veut pas en entendre parler : cela ne compte pas, me dit-elle. Et hop trois injections. L’histoire de l’alcool ? Aucun problème avec les vaccins de l’Institut Pasteur.

Demain la dernière injection. 

2 réflexions sur “Un chien m’a mordue

  1. Je ne voudrais pas avoir l’air de prendre cette histoire trop à la légère (car ce serait facile puisque ce n’est pas moi qui ait été mordu) mais par rapport à la vie dangereuse que tu mènes, cela me semble un épiphénomène 😉
    Bon rétablissement Sylvie !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s